332, Chemin Industriel, Unité 3 Gatineau, QC J8R 3N9 | T : (819) 643-2391 | info@vitreriedelavallee.com Google+LinkedInLinkedInLinkedIn instagraminstagram

Posts Categorized: Entretien

Gardez vous au chaud!

No Comments
Rideau dco intrieur confort tissu toile isolation immobilier

L’hiver québécois n’est pas de tout repos. Bien que le froid soit parmi nous depuis déjà plusieurs semaines, nous ne sommes toujours pas au bout de nos peines. Vous n’avez toujours pas isolé vos fenêtres et le froid réussit à se glisser dans votre demeure? Voici quelques trucs pratiques que notre équipe vous propose pour vous garder au chaud pour les semaines à venir.

1. Bande/joint de caoutchouc

Vous pouvez acheter des bandes autocollantes ou des joints en caoutchouc dans un magasin de matériel. Couper de longues bandes en fonction des dimensions de votre fenêtre, puis coller sur le châssis pour combler les trous et les courants d’air qui entrent par votre fenêtre.

Le caoutchouc, est doté de propriétés exceptionnelles, notamment de la capacité à résister avec souplesse à de fortes sollicitations. C’est pour cette raison que le caoutchouc est un matériel de choix lorsqu’il est question de bloquer le froid.

2. Film isolant

Vous pouvez acheter des ensembles d’isolation pour fenêtre dans un magasin de rénovation. Les ensembles comprennent généralement un film en plastique rétractable qui s’applique au cadre de la fenêtre intérieure avec du ruban adhésif, qu’il faut ensuite chauffer.

Cette technologie permet d’améliorer considérablement les performances énergétiques de vos fenêtres. Elle améliore l’isolation thermique jusqu’à 36 % en hiver car elle permet d’éviter la perte de chaleur. Elle augmente la température des parois vitrées en hiver de 2 à 5 degrés, atténuant l’effet de parois froides. Elle permet de réaliser jusqu’à 15 % d’économies d’énergie sur la facture de chauffage. Enfin elle contribue à la protection de l’environnement par la maîtrise de la chaleur et de l’énergie.

3. Stores/rideaux :
Les stores isolent tout en laissant passer la lumière à travers les fenêtres. Ils peuvent être commandés et coupés sur mesure dans des magasins de rénovation. Ils laissent entrer la lumière et peuvent être personnalisés, équipés pour portes et fenêtres.

Utilisez des tissus lourds ou des rideaux en couches superposées sur les fenêtres peut aussi empêcher les courants d’air d’entrer ou de sortir. En utilisant des stores ou des rideaux, vous serez aussi en mesure d’améliorer l’aspect esthétique de votre demeure.

Peu importe la technique que vous choisissez, sachez que d’isoler vos fenêtres ne peut qu’être bénéfique pour votre confort et pour le rendement énergétique de votre maison.

Préparer sa maison pour l’hiver

No Comments
Construction worker installing window in house

Les quelques mois d’automne sont le meilleur moment pour porter une attention particulière au calfeutrage et à l’isolation autour de vos fenêtres. Si le joint est décollé, si sa surface est fendillée, s’il est déchiré par endroits, il faut prendre les moyens nécessaires pour limiter les dégâts et réparer le plus rapidement possible.

Calfeutrage et infiltration d’eau

Les joints d’étanchéité qui sont en mauvais état sont vulnérables aux l’infiltrations d’eau. Si l’infiltration perdure depuis un bon moment, il est probable que des dommages aient déjà été causés à votre insu. L’eau de pluie profite de la moindre fissure pour faire son chemin vers l’intérieur, une goutte à la fois, et davantage encore si elle est poussée par le vent.

Les signes d’infiltration peuvent prendre des années avant d’être observable. C’est pourquoi, en tant que propriétaire, il faut donc être attentif aux signes pouvant témoigner d’une infiltration d’eau (décollement de la peinture sous la fenêtre, traces de moisissures, panneau de plâtre gondolé, etc.).

Pour un joint durable

Suivant l’idée qu’il vaut mieux prévenir que guérir, l’inspection et l’entretien périodique demeurent les meilleures options. La durabilité des joints dépend de plusieurs facteurs, dont la préparation de la surface.

Pour assurer un travail de qualité, on doit absolument retirer le vieux bourrelet de calfeutrage et nettoyer les surfaces à calfeutrer, pour ainsi réinstaller le produit de calfeutrage.

Produit et application

Pas question ici de faire de petites économies. Il faut opter pour un produit de qualité au risque d’avoir à reprendre le travail tous les deux ans.

Il importe également de respecter les températures d’application recommandées par le fabricant (généralement entre 5 °C et 25 °C) et porter une attention particulière au lissage du joint (pas trop mince, et à 45°). On évite les bourrelets trop épais qui ont le désavantage de retenir la poussière.

Le facteur temps

Les matériaux d’une maison ne sont pas inertes. Ils se dilatent et se contractent en fonction des variations de température. C’est pourquoi un matériau d’étanchéité nouvellement appliqué demeure flexible après séchage. Son élasticité est cependant mise à rude épreuve.

Les rayons du soleil, les cycles de gel et de dégel, la poussière et la pollution sont sans pitié. Aussi, le calfeutrage d’une fenêtre orientée plein sud risque de s’abîmer plus rapidement que celui d’une fenêtre située du côté nord, cette dernière étant soumise une exposition au soleil et à des écarts de température moindres.

Sceller à l’intérieur

L’étanchéité des fenêtres s’assure des deux côtés de l’enveloppe du bâtiment. À l’intérieur de la maison, l’application de calfeutrement autour des fenêtres permet de réduire les pertes de chaleur et, par conséquent, la facture de chauffage. Quoi qu’il en soit, l’inspection régulière des joints de calfeutrage, à l’automne ou au printemps, est de mise pour bien protéger son investissement.

Comment prévenir et lutter contre la condensation?

No Comments
condensation

Comment prévenir la condensation?

Parce que tout le monde le sait: vaut mieux prévenir que guérir! Notre conseil pour lutter contre la condensation: Agissez dès la conception de votre habitation. Il y a effectivement deux moyens efficaces de lutter contre la condensation: augmenter la température des surfaces les plus froides de la maison et diminuer le taux d’humidité relative de l’air, à l’aide d’un système de déshumidification.

Pour augmenter la température des surfaces les plus froides de la maison, il faut bien isoler les éléments de l’enveloppe, et les concevoir de manière à s’assurer que l’humidité qui peut s’y former s’évacue de façon adéquate.
Pour les portes et fenêtres, choisissez les plus performantes : elles seront plus efficaces pour vous isoler du froid, et leur surface vitrée intérieure sera plus chaude, et donc moins susceptible de créer de la condensation.

Assurez-vous que votre bâtiment est bien étanche à l’air pour éviter que l’air intérieur qui s’échappe par les interstices de votre enveloppe ne se condense et coule dans votre mur.

Pour maintenir un taux d’humidité optimal dans votre maison, optez pour une ventilation efficace qui assurera un renouvellement adéquat de l’air intérieur et évacuera l’humidité des zones où les activités quotidiennes en créent le plus telles que la cuisine et la salle de bains.

Comment lutter contre la condensation?

Il est possible que les moyens évoqués précédemment ne soient pas suffisants, ou bien que vous habitiez dans une maison existante qui comporte des défauts de conception. Heureusement, il est possible d’agir! Vous pouvez d’abord acheter un hygromètre et vous assurer que le taux d’humidité intérieure ne dépasse pas les 50%. Pour cela, il est utile de limiter et encadrer les activités qui créent beaucoup d’humidité :

- Limitez la durée de vos douches

- Faites bon usage de vos ventilateurs d’extraction dans la cuisine et la salle de bain

- Évacuer votre sécheuse à l’extérieur de la maison

- Ne pas oublier le couvercle sur vos casseroles pour limiter l’évaporation

Si malgré cela le taux d’humidité reste élevé, ce n’est pas forcément nécessaire d’acheter un déshumidificateur qui vous sera surtout utile en été. L’hiver, il suffit de laisser l’air extérieur entrer chez soi, car celui-ci en se réchauffant va perdre une partie de son humidité relative. Cela se fait idéalement à l’aide d’un ventilateur récupérateur de chaleur qui permet d’avoir un approvisionnement constant en air extérieur tout en limitant les pertes de chaleur. Dans les vieux bâtiments il est rare d’avoir ce type de système, vous pouvez donc simplement aérer la pièce jusqu’à ce que le degré hygrométrique ait suffisamment baissé. Cela se fait bien sûr au détriment de l’efficacité énergétique : cette solution doit être votre dernier recours! Préférez les journées plus chaudes et ensoleillées pour aérer.

Le truc pour les vieilles fenêtres coulissantes à double-vitrage : entrouvrez minimalement le panneau extérieur pour permettre à l’humidité excédentaire de s’évacuer entre les deux vitres, tout en laissant le moins de chaleur possible s’échapper…

Rénover n’aura jamais été aussi payant!

No Comments
newwindow

Tout le monde le sait, rénover ça coûte cher! Par contre, on ne peut pas passer à coter de plusieurs rénovations lorsque nous sommes propriétaires d’une maison.

Saviez-vous que jusqu’à 25 % des pertes de chaleur d’une maison sont attribuables aux portes et fenêtres? L’économie d’énergie est un enjeu important pour notre société et celle-ci peut commencer par le choix de bonnes fenêtres.

Elles sont une partie importante de la conception de votre maison. Lorsqu’il est temps de les choisir, il faut s’assurer de faire le bon choix, car saviez-vous que l’achat des fenêtres est une décision avec laquelle on vit pendant au moins 20 ans?

Nous avons une bonne nouvelle pour vous: le crédit d’impôt RénoVert du gouvernement du Québec a été mis en place temporairement pour encourager les particuliers à réaliser des travaux de rénovation résidentielle écoresponsable reconnus qui ont une incidence positive sur le plan énergétique ou environnemental.

Le remplacement de vos vieilles fenêtres est d’ailleurs un travail de rénovation étant reconnu comme écoresponsable, puisqu’il améliore le rendement énergétique de votre demeure et réduit ainsi votre consommation d’énergie.

Par contre, il est important pour vous de vous assurer que vous pouvez bénéficier de ce crédit avant de planifier vos rénovations. Il s’adresse à vous si vous faites exécuter des travaux de rénovation résidentielle écoresponsable reconnus à l’égard d’une habitation dont vous êtes propriétaire ou copropriétaire et qui est soit votre lieu principal de résidence, soit votre chalet habitable à l’année que vous occupez normalement. Cette habitation est l’une ou l’autre des habitations suivantes et sa construction a été complétée avant le 1er janvier 2016 :

une maison individuelle;

une maison usinée ou une maison mobile installée à demeure;

un appartement d’un immeuble en copropriété divise (condominium);

un logement d’un immeuble à logements multiples à vocation résidentielle;

un chalet habitable à l’année qui est normalement occupé par le particulier.

Les travaux de rénovation écoresponsable reconnus doivent être effectués par un entrepreneur qualifié en vertu d’une entente conclue après le 17 mars 2016 et avant le 1er avril 2017.

Si vous planifiez la rénovation de vos fenêtres, n’oubliez pas de faire affaires avec des spécialistes comme ceux de chez Vitrerie de la Vallée. Les ouvriers de Vitrerie de la Vallée ont un bon œil pour déceler les qualités et défauts d’une fenêtre ou d’une porte. Ils évalueront les qualités esthétiques, mais aussi les détails importants comme le calfeutrage au contour.

Cet été, contrez la chaleur!

No Comments
Girl opens the curtains and relaxing in morning

On peut se le dire, c’est l’été, il fait beau et il fait chaud, le système de climatisation fonctionne à plein régime et votre facture d’électricité ne cesse d’augmenter. Saviez-vous que vous pouvez améliorer le confort de votre maison grâce à vos vitres? Il est important de savoir que vos grandes fenêtres, aussi propres soient-elles, permettent aux rayons lumineux de pénétrer dans votre maison et d’ainsi rapidement faire augmenter la température intérieure de votre foyer.

Par contre, sachez qu’il existe plusieurs moyens qui sont à votre disposition pour diminuer les effets que les rayons du soleil ont sur la température ambiante de votre demeure.

Premièrement, vous pouvez simplement empêcher la lumière d’entrer dans votre maison grâce à vos stores à lamelles orientables, vos stores à enroulement, vos rideaux fabriqués de tissu opaque ou vos persiennes. Une solution qui peut s’avérer peu coûteuse et qui réduit quelque peu l’entrée de lumière. Par contre, bien que vous remarquerez une petite différence, il est préférable d’utiliser cette solution pendant vos heures de travail, car vous voulez probablement pouvoir profiter de la lumière naturelle aussi.

Pour une alternative intéressante, vous pouvez aussi considérer l’utilisation de voilages. Bien qu’ils recouvrent la vitre dans son ensemble, ils sont moins opaques, ce qui permet à la lumière naturelle de pénétrer, tout en diminuant l’entrée de chaleur. Ils sont un compromis entre les rideaux opaques ou aucun rideau.

Comme vous ne voulez pas bloquer la belle vue et la lumière nécessaire à la survie de vos plantes et de votre bien-être, vous pouvez faire installer des fenêtres dotées de vitrage à faible émissivité. Composées d’une mince pellicule d’oxyde métallique invisible posée sur la surface extérieure du verre intérieur, vos fenêtres bloqueront une partie des rayons du soleil. Ainsi, vous pourrez profiter du temps ensoleillé tout en réduisant votre climatiseur et votre facture d’électricité.

Il existe aussi des pellicules teintées créées spécialement pour les vitres de maisons, qui empêchent aussi à la chaleur de pénétrer votre demeure. Par contre, elles sont plus apparentes et certains refusent d’utiliser cette option vu l’aspect esthétique. Pour d’autres, l’effet que procure ce genre de pellicule est l’effet esthétique recherché. Que ce soit pour contrer la chaleur, pour rehausser l’esthétique d’un immeuble ou pour la protection contre les rayons ultraviolets, ce genre de produit peut vous être très utile.

Qu’est-ce qui cause la condensation sur vos fenêtres?

No Comments
condensation

De la condensation se forme sur les fenêtres lorsque la température de surface de la vitre ou du cadre est inférieure à celle de l’air humide qui l’entoure. La vapeur d’eau contenu dans l’air se change en eau liquide au contact de ces surfaces froides. Ce phénomène se produit normalement sur les bords du vitrage, car c’est l’endroit où l’air froid est le plus susceptible de s’infiltrer. La condensation peut nuire à l’éclairage naturel qui entre dans votre maison, ce qui peut aussi affecter la visibilité offerte par vos fenêtres.

À long terme, la condensation peut également causer des taches, de la moisissure ainsi que l’écaillage de la peinture sur les surfaces à proximité de la fenêtre.

Chez Vitrerie de la Vallée, plusieurs techniques sont utilisés pour accroître la résistance des fenêtres face à la condensation:

  • Injection de gaz argon entre les deux vitres – ce gaz est plus lourd que l’air et donc moins conducteur.
  • Installation d’un cadre séparant les les deux vitres.
  • Installation de PVC – produit qui est non conducteur et qui minimise la production de condensation.

Les fenêtres à haut rendement énergétique sont moins susceptibles de permettre la formation de condensation. Par contre, peu importe la fenêtre, le modèle ou la méthode de prévention utilisée, la résistance à la condensation dépend du niveau d’humidité à l’intérieur de votre maison.

Il existe aussi des solutions que vous pouvez mettre en action pour contrer ce phénomène. En voici quelques unes:

  • Vérification régulière de l’humidificateur de la fournaise.
  • Installation d’un humidificateur portatif dans certaines pièces de la maison.
  • Vérification des évents du grenier, du sous-sol et du vide sanitaire sont ouverts, de taille adéquate et dotés d’une ventilation transversale.
  • Aération de votre maison en ouvrant les portes quelques minutes par jour.

Pour plus d’information concernant la condensation dans vos fenêtres ou pour tout autres questions, communiquez avec les professionnels de chez Vitrerie de la Vallée.

3 étapes pour changer vos fenêtres

No Comments
Construction worker fixing the window

Vous pensez qu’il est temps de changer vos fenêtres? Vous ne savez pas comment faire pour mener à terme ce projet de rénovation? Est-ce la bonne saison? Quel est le meilleur moment pour changer mes fenêtres?

Premièrement, sachez qu’il est possible de changer vos fenêtre peu importe la saison. L’installation de nouvelles fenêtres peut être effectuée pendant toute l’année. Par mauvais temps, toutes les précautions nécessaires sont prises pendant le remplacement d’une fenêtre, pour s’assurer que votre maison reste propre et sec.

Quelles fenêtres souhaitez-vous ?

Avant de commencer votre projet de rénovation, vous devez vous demander ce que vous voulez, l’effet que vous recherchez et prendre en considération de vos réels besoins. Vous manquez d’idées ? Pour vous guider dans vos choix, l’équipe de Vitrerie de la Vallée peut vous offrir trucs et conseils pour vous éclairer dans vos choix.

Rapprochez-vous d’un professionnel

Vous avez désormais votre petite idée sur le rendu que vous souhaitez pour vos nouvelles fenêtres. Le mieux est ensuite de vous rapprocher d’un professionnel qui vous aidera à bien définir vos besoins (et donc la meilleure solution pour vous) et les conséquences d’un changement de fenêtres :

·         faut-il rénover vos fenêtres existantes ou effectuer un remplacement complet?

·         quelle est la réglementation?

·         le changement de vos fenêtres entraînera-t-il d’autres travaux ?

·         etc.

Les experts de Vitrerie de la Vallée sont à votre écoute pour vous accompagner dans vos projets : n’hésitez pas à nous contacter

Définissez votre budget

Toute modification importante de votre bien immobilier est un investissement : quel sera le prix de vos fenêtres et le coût des travaux ? Mais aussi : qu’est-ce que cela va vous rapporter, en termes de performance énergétique ou de valorisation de votre patrimoine immobilier ?

Vous l’avez compris, changer de fenêtres soulève de nombreuses questions et les réponses ne peuvent être que personnalisées : c’est pourquoi il est important de se faire accompagner par un professionnel afin de faire les choix les plus avantageux !

Comment combattre le froid dans votre maison

No Comments
778441-vieilles-fenetres-figurent-parmi-plus

L’hiver et le froid viennent tout juste d’arriver sur notre région. Il est donc important de penser à isoler vos fenêtres ou à les changer pour de bon si ce n’est pas déjà fait!

Les protéger du froid

Le budget à investir dans le changement de fenêtres est relativement important, vous avez donc sûrement pensé à des solutions alternatives pour règler votre problème de froid. Voici quelques trucs qui pourront vous aider à faire un petit bout de chemin pour économiser sur les coûts de chauffage pendant la saison hivernale.

Premièrement, pour éviter que le froid entre dans votre maison, il faut tout d’abord trouver par où il s’infiltre.

Vous pouvez utiliser le bon vieux truc de la chandelle pour trouver les courants d’airs: Passez simplement une chandelle allumée près de vos fenêtres, de vos interrupteurs et de vos prises de courant. La flamme qui oscille vous permettra de trouver d’où viennent les ouvertures qui laissent entrer le froid.

Scellant amovible

Placez du calfeutrant sur toutes les jonctions et les craquelures là où les courants d’air s’infiltrent. Vous couperez ainsi les principales sources de froid. Pour encore plus d’isolation, appliquez-en sur le contour de la fenêtre ou à l’intérieur.

Pellicule coupe-froid

Cette pellicule, que l’on tend à la longueur de la fenêtre, est munie d’un ruban double-face. Pour bien la contracter, on doit se servir d’un sèche-cheveux qui agira un peu comme un sellant.

Coupe-froid pour interrupteurs et prises de courant

Les interrupteurs et prises de courant ne sont pas à négliger quand il est question d’empêcher le froid d’entrer dans votre maison. Certains coupe-froid sont conçus expressément pour couper l’air qui entre par ces ouvertures. Vous n’avez qu’à retirer la plaque de finition, poser le coupe-froid et le tour est joué! Si l’air entre par ces interstices, c’est signe que votre mur est mal isolé. En plus de changer les fenêtres, il faudrait un jour que vous envisagiez de modifier votre isolation.

Ce sont des solutions temporaires et peu coûteuses, qui pour l’instant, peuvent faire l’affaire. Toutefois, si vous choisissez de remplacer vos fenêtres, consultez vos professionnels dans le domaine…

Conseils pour le magasinage de vos nouvelles fenêtres/portes

No Comments
blog

Avec le temps froid qui vient de s’installer, vous avez décidé que cet hiver vous n’alliez plus endurer les courants d’air froid et que vous souhaitiez améliorer le confort et le rendement énergétique de votre maison.

Investissement

Sachez tout d’abord que le remplacement de vos portes et fenêtres représente un investissement important, qui vous sera profitable à court et long terme. Effectivement, ce projet de rénovations est l’un des plus rentables sur le plan éco-énergétique.

De l’autre côté, si vous planifiez vendre votre maison dans la prochaine année, vous devez aussi savoir que le changement des fenêtres représente un investissement et que selon l’Institut canadien des évaluateurs, environ 60%  du montant investi à l’amélioration de l’efficacité énergétique peut être récupérée lors de la vente.

Contraintes, lois et réglementation

Il est important d’effectuer des recherches pour vous assurer que vous ferez affaires avec une entreprise qui sera en mesure de répondre à vos demandes et besoins.

Votre municipalité est aussi une bonne source d’informations, au niveau des contraintes entourant la rénovation/changement des fenêtres dans votre secteur.

Au Québec,  la fenestration des habitations est régie par certaines dispositions du Code civil et des normes du Code de construction. C’est pour cette raison qu’il est important de vérifier avec votre municipalité avant d’entreprendre des travaux. Sans que vous le sachiez, il pourrait vous être interdit d’enlever ou encore de modifier une porte ou une fenêtre déjà en place.

Certaines caractéristiques architecturales de votre maison ou immeuble doivent elles aussi être conservées dans certains secteurs. Dans ce cas, c’est qu’il est queston de préservation du patrimoine urbain.

Assurez-vous d’être en règles avant d’entamer vos projets de rénovation. Dites-vous bien que de toute façon,  vous devrez consulter les autorités locales afin d’obtenir votre permis de rénovation.

 Ne négliez pas la qualité

 Il est important que vous trouviez une entreprise de confiance pour vous aider dans l’accomplissement d’un projet comme celui-ci. Des spécialistes peuvent vous aider à faire des choix éclairés, vous offrir les meilleurs matériaux au meilleur prix et vous épauler dans vos rénovations.

Il est aussi important de garder en tête que l’achat de nouvelles portes et fenêtres n’arrive qu’en moyenne 1 à 2 fois dans une vie. Il vaut alors mieux payer un peu plus cher pour un produit de qualité.

Préparez votre maison pour l’hiver

No Comments
Capture

Ce n’est plus un secret pour personne, l’hiver et le temps froid sont à nos portes. Il faut donc s’assurer d’être prêt pour la saison froide. Votre maison doit elle aussi être prête pour vous assurer confort et chaleur pendant l’hiver. Cette préparation commence tout d’abord par vos portes et fenêtres, car ils représentent la plus grande entrée d’air dans votre foyer.

Les fenêtres

Avant de faire quoi que se soit, il faut tout d’abord vérifiez l’étanchéité des fenêtres.

Le calfeutrage est dans quel état? Est-il fissuré, endommagé? S’il est dans un mauvais état il est important de le retirer à l’aide d’un outil spécialement conçu à cet effet.

Il faut ensuite nettoyer la surface à l’aide d’un grattoir ou d’un diluant à peinture. Au besoin, vous pouvez utiliser des produits plus puissants en prenant toutefois garde d’endommager le cadre de fenêtre. Si vous avez des doutes concernant la méthode à employer, vous pouvez contacter l’un de nos spécialistes, qui pourra vous guider et vous renseigner sur les outils et matériaux à utiliser.

Truc : pour frotter le rebord, un bâton pour mélanger la peinture, taillé en biseau, est particulièrement efficace. Au besoin, vous pourrez le retailler s’il s’use.
Scellez la fenêtre avec un calfeutrant flexible, qui s’enlève bien quand vient le temps de le changer.

Les portes

De la même façon que vous l’avez fait avec vos fenêtres, vérifiez les contours des portes. Encore une fois, si le calfeutrant est endommagé, il doit être retiré et remplacé.

Les infiltrations d’eau sous le seuil des portes sont aussi fréquentes. Il est donc important de vérifier que vous cette situation ne s’applique pas à vous et votre foyer.

Si vous êtes malheureusement aux prises avec ce problème, vous devez vérifier si ce dernier se termine sous la boîte de porte préfabriquée. Si c’est le cas, coupez le seuil, au centre, avec une scie alternative. Retirez délicatement les deux parties. Nettoyez toutes les saletés. Enlevez et remplacez le bois endommagé par l’eau.

Coupez votre nouveau seuil en vous assurant qu’il s’ajuste bien au bas de la boîte de porte. Installez le boudin d’isolation, puis placez le seuil. Pour l’ajuster, utilisez des bardeaux de cèdre étroits et fixez le seuil solidement. Comblez tous les vides à l’aide d’uréthane spécialement conçu pour les portes et les fenêtres. Ce dernier prend moins d’expansion. Puis, scellez le tout avec un calfeutrant flexible.